L'Equipement
Accueil
Projet
Carnet de Route
Galerie
Rencontres
L'Equipage
Contact

 

 

 

 

 

Une tente de toit

Léa et Rose dorment dans le véhicule, dans un lit amménagé sur les tiroirs et coffres de rangements et sur les réservoirs d'eau. Les parents dorment dans une tente de toit "Howling Moon", marque sud africaine qui s'inspire des "Hannibal" et autres "Eezy Hawn". La tente se déplie et se range assez rapidement (une dizaine de minutes) et offre le confort de couchage appréciable d'un lit de 2m X 1m40. Perchée à 2m du sol, elle devrait nous rassurer un peu lors de nos bivouacs en terre d'Afrique où quelques bestioles dangereuses se promènent la nuit.


La visite guidée du logis (vidéo prise en Namibie le 28 mars 2005)

 

Réfrigérateur EngelUn réfrigérateur

Elément de confort inestimable pour les pays chauds, un réfrigérateur Engel de 43 litres est installé derrière le siège conducteur. Il est branché sur la batterie auxiliaire et fonctionne donc constamment. Les premiers essais sont très concluants : l'eau fraiche, le beurre, le fromage sont des luxes que l'on apprécie lors d'un long voyage itinérant !

 

 

RechaudUn réchaud à gaz

Nous avons installé un réchaud à gaz sur la porte arrière du véhicule. Constamment branché sur la bouteille de gaz sanglée sur le passage de roue, il bascule très simplement et permet une installation et un rangement rapide.

 

 

SchnorkelUn schnorkel

Le schnorkel réhausse l'entrée d'air du moteur. Il permet d'améliorer la capacité de passage des gués du Defender (50 cm à l'origine). Nous l'avons surtout installé pour que l'air qui entre dans le moteur soit moins riche en poussière, rallongeant ainsi la durée de vie du filtre à air. A l'entrée du schnorkel, nous avons fixé un filtre décanteur. Ce type de filtre est installé courament sur les entrées d'air des tracteurs ou moissoneuses batteuses, véhicules travaillant en environnement extrêmement poussiéreux !

 

 

ReservoirsUn circuit d'eau potable

Deux réservoirs de plastique trouvent place entre les 2 tiroirs de rangement et la banquette arrière. Ils alimentent une douchette et un robinet. L'eau est filtrée par un filtre Katadyn, via une pompe (FloJet). Pour protéger les réservoirs, nous leur avons construit un coffrage de contre plaqué adapté. Les deux réservoirs et leur coffrage, placés l'un sur l'autre se glisse entre les passages de roues, juste derrière la banquette arrière. L'ensemble est sanglé solidement aux boucles d'origine.

 

Un porte-roue

Nous avons installé un porte roue qui soulage la porte arrière du véhicule du poids de la roue de secours (35 kg !) en le reportant sur la caisse et le pare-choc arrière. Il semble en effet que les vibrations des pistes et le poids de la roue de secours ont souvent raison des charnières des portes. Nous avons opté pour le porte roue fabriqué par Mantec, le seul qui permette d'ouvrir le porte roue et la porte en même temps. D'une part il est plus pratique que les porte roues classiques (qu'il faut déjà ouvrir pour ensuite pouvoir ouvrir la porte), il est possible d'ouvrir la porte de l'intérieur. Indispensable puisque nous avons prévu de pouvoir, occasionellement, dormir à l'intérieur.

 

Des protections de phares

Des grilles sont vissées devant les phares avant pour les protéger de la casse. Il parait que les projections de cailloux de pistes, lors des croisements de véhicules sont assez traîtresses.

 

 

Des protections d'ailes

Ces plaques d'aluminium gaufré de 3 mm d'épaisseur sont vissées sur les ailes avant du véhicule et les renforce. Ainsi, il sera possible de monter dessus pour accéder à la galerie sans déformer la tôle d'origine : les Defender sont en aluminium. Plus léger que l'acier, ce métal ne rouille pas mais est plus fragile et surtout beaucoup plus délicat à redresser en cas de bosse. Donc on bichonne les zones de faiblesse de la carrosserie.

 

Une coquille de pont avant

Les ponts de transfert du véhicule contiennent le système transmettant la puissance du moteur aux roues et le différentiel. Ces systèmes apparaissent sous la forme d'une sphère située au milieu de chaque arbre de roues. Ils sont donc assez vulnérables aux cailloux et roches des pistes. Nous dotons donc OZ d'une coquille (un "blindage") protectrice pour son pont avant, le plus exposé. Cette coquille est soudée sur le pont. Avant la soudure, le pont de transfert est décapé afin de le nettoyer de son "gelcoat" d'origine : sorte de bitume noir et collant qui protège le dessous des Defender.

Décapage du "GelCoat"
Soudage de la coquille Pont avec sa coquille

Des amortisseurs Koni "heavy track"

Les véhicumes qui partentpour de longs voyages sont souvent très chargés. Il arrive alors que les amortisseurs cassent. Nous avons donc échangé les amortisseurs arrières d'origine (supportant la plus grande part de la masse embarquée) contre des amortisseurs Koni Heavy Track beaucoup plus robustes.

Un réservoir de 140 litres de gasoil

Pour accroître l'autonomie du véhicule, nous faisons le choix de remplacer le réservoir de gasoil d'origine en plastique, d'une contenance de 75 l par un réservoir en acier de 140 l. Ce réservoir de remplacement est plus bas que le réservoir d'origine mais ne semble pas trop abaisser l'angle de sortie du véhicule. De plus, il permet de conserver la pompe immergée d'origine. En acier, il se protège lui-même et il n'est pas forcément nécessaire de rajouter une plaque de blindage. Par contre il pèse allègrement ses 50 kg...

Une batterie supplémentaire

OZ a beoin d'un supplément d'énergie pour alimenter en électricité ses différents équipements (réfrigérateur, pompe à eau, compresseur, convertisseur). On lui ajoute une seconde batterie, à décharge lente. Un coupleur-séparateur permettra de conserver à coup sûr dans la batterie d'origine pour le démarrage du moteur.

Batteries Coupleur-Séparateur

Mise à jour : 4 octobre 2004

 

Le Véhicule

 

 

 

Coups de Main

 

 

Les Voyageurs