Accueil
Projet
Carnet de Route
Galerie
Rencontres
L'Equipage
Contact
Itinéraire
Vidéos

 

 

 

Le voyage, pays par pays :

Au fil du voyage... CLIQUER SUR LES DRAPEAUX !


6 octobre [texto] : Ca y est, nous sommes au Mans! la boucle est bouclée, après 58000 km dont 50000 sur des pistes et routes d'Afrique. Equipage et véhicule sont en pleine forme...

5 octobre [texto] : il pleut sur Salsburg. Léa demande si c'est la saison des pluies dans ce pays. Pas de doute, on est bien sur la route du retour...

1 octobre [texto] :  Nous sommes en Syrie, visa en poche et en route vers la Turquie

En Jordanie
30 septembre [email] : Nous avons atteint les pyramides ! Nous sommes maintenant sur la route du retour en Jordanie. Une derniere visite touristique sur le site somptueux de Petra et nous roulerons sans plus nous arreter jusqu'en France car le temps presse. Beaucoup de choses à voir sur le chemin que nous laisserons de coté. Mais tant pis, pas le choix. Nous avons essayé a Alexandrie d'obtenir le visa pour la Lybie et cela semblait bien compliqué, long et incertain. Plutôt que de perdre une semaine en démarches vaines nous préferons faire le 'grand tour' via la Jordanie. Dernier suspens, l'entrée en Syrie qui est aussi délicate... Nous serons fixés rapidement.


3 bandes horizontales rouge, blanche, noire ; au centre, aigle doré de Saladin (1984)

En Egypte
21 Septembre [email] : Nous sommes a Louxor ou nous avons passé deux jours a visiter les temples de Karnak, de Louxor et la vallée des Rois. Un petit bond dans le temps et visite aux pharaons. Il nous reste peu de temps avant le retour aussi on se dépèche un peu. Mais on profite quand même de notre passage pour visiter les incontournables !
Nous repartons demain vers le Nord en empruntant la route de l'Ouest, dite la route des oasis, qui passe dans le désert. On aime bien le désert...

18 Septembre [email] : Nous sommes à Assouan. Nous avions embarqué mercredi à bord d'une péniche et avons navigué sur le lac Nasser jusqu'à Assouan. La journée de jeudi fut longue sans beaucoup d'occupation sur la péniche. Nathalie potassait le guide sur l'Egypte, Pascal jouait aux cartes avec Léa, Rose jouait aux lego. Tout cela à fond de cale car il n y a pas de rembardes sur cette péniche et nous avions peur que les filles ne tombent à l'eau.
Nous sommes arrivés samedi matin et nous sommes activés depuis pour régler une paperasserie hallucinante, récuperer la voiture et avoir le droit de circuler en Egypte. Ce n'était pas simple. La bureaucratie la plus procédurière et compliquée de tout le voyage. Heureusement, tout le monde, policiers, douaniers sont très gentils et font leur possible pour aider. Depuis quelques heures, nous roulons dans Assouan a bord d'OZ. Nous repartons demain vers le sud et le temple d'Abou Simbel non loin de la frontière avec le Soudan.

3 bandes horizontales rouge (socialisme), blanche (pureté, optimisme) et noire (nation), triangle vert (prospérité et islam) à gauche (1970)

Au Soudan
15 Septembre [texto] : Nous sommes Dongola, en route vers le Nord et l'Egypte. Il fait très chaud.
19h07 :Nous voguons sur le lac Nasser vers Assouan. Arrivée prévue : samedi.

12 Septembre [email] : Nous avons traversé le Soudan assez rapidement et nous retrouvons en avance à Wadi Halfa, au bord du lac Nasser. Il ne nous reste plus qu'à attendre le ferry pour l'Egypte (seul moyen de passer la frontière entre les deux pays) sur lequel nous devrions embarquer jeudi matin. En attendant nous passons le temps dans la maison d'une famille soudanaise qui nous accueille gentiment pour attendre le bateau. Tout va pour le mieux au milieu de nulle part sous le grand soleil saharien...

3 Septembre [email] : Nous n'avons pas eu le visa lybien a Khartoum, on va re-essayer en Egypte. Nous quittons la fournaise de Khartoum pour le désert torride cet après-midi. Nous allons sur le site archéologique de Naqa, a deux heures et demi de la capitale (au nord est).

1er septembre [email] : Nous voici a Khartoum depuis hier.
Nous avons avancé plus vite que prévu pour venir d'Ethiopie car les routes sont bien meilleures qu'on nous l'avait annoncé pour passer entre les deux pays. Nous avons quitté les montagnes, le froid et la pluie et avons retrouvé l'été en Afrique du Nord et sa chaleur écrasante.
Nous souhaitions arriver a Khartoum mercredi soir car dans ce pays musulman, le vendredi est ferié. Cela nous laissait le temps de faire quelques démarches (visa lybien, acheter les billets pour les sites archéologiques soudanais,...) le jeudi MAIS, ce matin nous nous rendons compte que aujourd'hui jeudi est aussi ferié. C'est exceptionnel... Pas de bol. Demain nous irons nous ballader dans les souks et marchés et reprendrons nos démarches samedi. Les soudanais sont très gentils et ravis que l'on vienne les visiter. C'est très agréable et on se régale.

31 Août [texto] : Nous venos d'arriver à Khartoum

 

3 bandes horizontales (vert, jaune, rouge), au centre un cercle bleu portant une étoile dorée et les rayons du soleil (1996)

En Ethiopie
29 Août [email] : Nous quittons Gonder demain et prenons la route pour le Soudan au terme de quelques nouvelles petites mesaventures sans gravité...

27 Août [email] : Nous sommes au sud du lac Tana dans une ville apellée Bahar Dar. Nous avons visité les églises de Lalibela et les monastères sur les iles du lac. Nous prenons la route demain popur Gonder au nord du lac. Il fait froid et il pleut beaucoup. Au Soudan nous attend canicule et sécheresse.

23 Août [email] : Nous récuperons normalement a 14 h nos visas pour l'Egypte et prenons aussitôt la route vers le Nord. Notre première étape sera dans 1 ou 2 jours les églises de pierre de Lalibela creusées à même la montagne.

22 Août [email] : Nous sommes toujours a Addis Abeba ou nous restons plus longtemps que prévu. Nous sommes arrivés à Addis le lundi soir. Le mardi nous avons déposé nos passeports pour obtenir le visa egyptien. Nous devions les récuperer le mercredi apres midi.
Mais le mercredi matin, Lea, qui souffrait de fièvre depuis deux jours, se plaint de douleurs en bas du ventre a droite. Nathalie, le medecin de notre assurance et son correspondant local soupconnent une appendicite. Il faut faire rapidement des examens pour confirmer le diagnostic, mais les structures médicales sont inexistantes en Ethiopie et la France trop loin. Nathalie, Léa et Rose sont rapatriées sur Nairobi (car Rose voyage sur le visa de sa maman et doit quitter l'Ethiopie avec elle !).
A peine sur place, Léa est en grande forme. Plus de fièvre, plus de douleurs : les examens révèlent qu'il s'agissait d'un virus benin. Ce diagnostic erroné n'est pas rare chez les enfants... Nathalie Léa et Rose reviennent à Addis le samedi et aujourd'hui nous recommencons les démarches pour obtenir le visa egyptien puisque nous avons récuperé nos passeports en catastrophe avant que les visas ne soient édites pour rentrer au Kenya.
Pas de problème, donc au terme de cette nouvelle aventure qui nous aura bien stressés quand même ! Nous devons reprendre la route vers le Nord mercredi. Nous esperons avec nos amis Pia et Poul avec qui nous formons une bonne équipe et nous entendons tres bien. Mais pour eux, l'obtention du visa pour le Soudan semble compliquée. Ils y travaillent depuis maintenant une semaine sans etre certains de l'obtenir un jour. Nous croisons les doigts.

15 Août [texto] : Nous venons d 'arriver à Addis-Abbeba. Nous y restons le temps d'obtenir le visa pour l'Egypte.

9 Août [texto] : Nous sommes à Moyate en Ethiopie, tout va bien. Nous partons demain voir les tribus de l'Omo valley
  

3 bandes horizontales noire, rouge à liserés blancs et verte (couleurs du parti KANU), avec, au centre, bouclier massaï et lances croisées représentant la défense de la liberté (1963)

Au Kenya
8 Août [texto] : Nous sommes à Marsbit au Kenya, poursuivons vers Moyate en Ethiopie demain.

4 Août [email] : Nous venons d'arriver à Nairobi, que nous avions quitté le 22 juillet dernier. La voiture est OK et nous sommmes tous en forme.
Nous sommes entré en Ethiopie en passant par l'Ouest du lac Turkana en compagnie de Pia et Paul. C'est une route que nous croyions originale mais l'option s'est revelée désastreuse et nous a valu l'épisode le plus angoissant de notre voyage : nous sommes restés bloqués 3 jours par la pluie et la boue au milieu de nulle part. Pas une âme qui vive a des dizaines de km à la ronde, les nuits bercées par le cri des hyènes, et les réserves d'eau qui s'amenuisaient a vue d'oeil. Heureusement, nous avons réussit à débloquer les 2 voitures et à revenir sur nos pas.
Nous étions obligés de revenir au Kenya car il n'y a pas de pont ni de bateaux qui permettent de faire traverser l'Omo river pour les 4X4 et de rejoindre la rive Est. Nous étions coincés sur la rive Ouest de l'Omo river et du lac Turkana...
Nous revoici donc à Nairobi pour refaire le visa pour l'Ehiopie (puisque nous sommes entrés et ressortis, il faut un nouveau visa pour y retourner)... Dans quelques jours, le plus rapidement possible (dimanche prochain normalement), nous repartons vers le Nord, par la route classique Marsabit / Moyale, normalement toujours en compagnie de nos amis Pia et Paul.

2 Août [texto] : Nous sommes restés piégés par la boue et a pluie en Ethiopie. Impossible de gagner le Nord. Nous sommes de nouveau à Lodwar au Kenya en route pour Nairobi, tous en forme.

25 juillet [texto] : Nous sommes à Loduar, à l'Ouest du lac Turkana. Nous voyageons avec Pia et Paul...

13 Juillet
[email] : Nous sommes a Nairobi depuis hier matin. Nous sommes bien installés dans un camping ouvert dans le jardin d'un particulier. On a pas mal de choses a faire, comme dans chaque grande ville mais peut-être plus encore a Nairobi qu'ailleurs car c'est, parait-il la dernière grande ville riche de notre voyage.
On en profite pour régler plein de choses : de nouvelles lunettes pour Léa qui a rayé les siennes, des nouveaux vêtements pour nos filles qui ont un look un peu manouche depuis quelques temps, visa pour l'Ethiopie, coiffeur pour Pascal, achat de provisions, actualisation du site, check up de santé à l'hopital pour nos filles afin d'être surs qu'elles sont debarassées de leur amibe, nettoyage et revision mécanique pour le Land qui a parcouru 10 000 km depuis sa derniere vidange a Maun... et j'en oublie sûrement (les glaces pour les filles notamment!). On ne chome pas ! Tout va bien et tout le monde est en forme. Nous partons visiter le parc d'Amboseli et revenons à Nairobi finir nos affaires.

12 juillet [texto] : Nous entrons dans la réserve de Samburu.

au masai-mara5 juillet
[email] : Le Kenya est notre 14 eme pays d'Afrique, et notre premier game drive dans le parc du Massai-Mara est incroyable. Une densité animale que nous n'avons jamais vu jusque la... mais la densité touristique va de pair... finit les grands espaces vierges du Botswana ou de Namibie. Nous sommes en route pour Nairobi ou nous ferons, nous l'esperons, réparer la clim. et un dernier check up de la voiture. La boite de vitesse semble capricieuse ces derniers jours et il faut s'occuper de cela.
Ensuite, nous retournerons voir si le Kilimanjaro s'est découvert depuis notre derniere visite. Nous irons le voir depuis le parc d'Amboseli coté Kenya. Tout le monde a été malade il y a quelques jours. A priori nous avons attrapé une amibe on ne sait ou.... Tout le monde va mieux et la forme est la.

4 juillet
[texto] : Nous sommes au Masai-Mare au Kenya. C'est Out-Of-Africa, magnifique !
  

2 triangles vert (agriculture et Tanganyika) et bleu (eau et Zanzibar), bande oblique noire à liserés jaunes (ressources minérales) (1964)

En Tanzanie
27 juin [email] : Nous sommes sur la route entre Arusha et le Ngorongoro ou nous devrions entrer demain pour enchainer ensuite avec le Serengeti. C'est incroyable de voir ces gens vêtus comme des guerriers d'autrefois dans leurs vêtement resplendissants, mais lorsqu'ils sont à vélo ou teléphonent avec leur portable cela semble un peu anachronique...

26 juin [email] : Nous sommes à Arusha en Tanzanie et partons ce jour vers le Ngorongoro et le Serengeti. Tout va bien mais le temps est maussade (même si on est encore en t-shirt) et les nuages nous ont caché les neiges du Kilimanjaro !

21 juin [email] : Nous quittons dans l'heure la belle ile de Zanzibar ou nous avons passé quelques jours de repos, les doigts de pieds en éventail dans l'océan indien. Au programme : sable blanc et baignades. Nous avons beaucoup aimé cette ile d'un beau mélange d'Afrique et d'Orient. Nous retrouvons OZ ce soir et reprenons normalement la route demain vers Arusha. Tout le monde est en forme, reposé et bronzé !

14 juin [email] : Nous sommes à Dar es Salaam ou nous recommencons la course aux visas oubliée depuis l'Afrique de l'Ouest. Le dernier que nous avons pris était celui du Ghana a Ouaga... Mais à présent, avec la remontée vers le Nord, l'administratif nous rattrape.
Notre clim est toujours en panne irréparable à Dar es Salaam. A priori il y aurait eu une erreur à l'usine ou on nous aurait mis un mauvais liquide de refroidissement. Résultat un filtre a changer qu'ils ne possèdent pas en Tanzanie. Nous verrons donc cela à Nairobi ou la concession Land Rover est plus grande. Esperons que cela marchera car c'est sans doute la dernière d'Afrique.

 

3 bandes horizontales noire (peuple), avec soleil rouge (liberté), rouge (sang des martyrs) et verte (nature) (1964)

Au Malawi
9 juin [texto] : Nous sommes à Karonga au Nord du Malawi. On passe demain en Tanzanie, tout va bien à part notre clim en panne.

5 juin [email] : Nous sommes à Lilongwe au Malawi et tout va bien. Nous avons eu deux petits soucis mécanique. Un avec le filtre a gasoil. Nous avons bricolé quelque-chose pour que la bouzine fonctionne jusqu'au prochain garage Land Rover ...au Kenya. Et nous avons change le pare brise cassé. Il a reçu une pierre lors du croisement avec un camion sur une piste. Sinon, tout le monde va bien et le voyage se poursuit sans autres problème.
 

Vert (agriculture), à droite 3 bandes verticales rouge (indépendance), noire (peuple), orange (cuivre), surmonté d'un aigle jaune (1964)

En Zambie
30 Mai [email] : Nous sommes a Chipata, dans l'Est de la Zambie. Nous allons passer deux jours dans un parc, le South Luangua Park puis poursuivre vers le Malawi. Tout se passe bien.

25 Mai [texto] : Nous sommes à Savionga, sur les rives du lac Kariba. On se croit à la mer. Tout va bien.

23 mai [email] : Nous sommes en Zambie depuis hier. Nous avons passé le Zambeze et gagné la ville de Livingstone. Nous avons été revoir les chutes Victoria mais coté zambien cette fois ci. Elles sont bien moins spectaculaire de ce coté car on manque de perspective pour en admirer le gigantisme. Nous quittons Livingstone et partons vers la capitale Lusaka tout de suite.Tout va toujours bien.
  

2 bandes vertes (richesse nationale), jaunes (richesse minérale), rouges (sang répandu par lutte armée) et une noire au centre, avec étoile rouge (idéal national) et oiseau (emblème national) dans triangle blanc (paix) à gauche (1980)

Au Zimbabwe

  

Bleu (vie et eau) avec une bande horizontale noire à liserés blancs (harmonie raciale) (1966)

Au Botswana
21 Mai [email] : Nous sommes a Kasane au Nord du Botswana et passerons en Zambie demain. Nous venons de traverser le parc de Chobe du Sud au Nord et nous sommes regalés une dernière fois avec les parcs botswanais. Tout va bien. Tout le monde est en forme et OZ tourne comme une horloge.

17 mai [email] : De retour a Maun, pour la 4eme et dernière fois. Nous repartons demain ou après demain vers le Nord a travers le parc de Chobe et ses innombrables animaux et poursuivons en Zambie. Nous revenons d'une ballade dans le parc du Kalahari qui nous a enchanté. Tout le monde va bien, le vaisseau comme l'équipage.

9 mai
[email] : Nous sommes de retour a Maun. Les parents de Nathalie vienent de reprendre leur avion pour rentrer en France. Nous avons fait une grande boucle au Botswana, avons été voir les chutes Victoria au Zimbabwe et avons parcouru d'Est en Ouest la fameuse bande de Caprivi. Un bon sejour emaillé de visites dans les parcs et reserves ou nous avons connu notre première charge d éléphant (sans casse heureusement). Tout le monde va bien et nous reprenons la route, cette fois sans la famille que nous sommes bien tristes d'avoir quitté. Nous visitons encore quelques jours le Botswana et partons ensuite cap au Nord via la Zambie, la tanzanie, etc...et au bout la France !

4 mai [email] : L'actualisation est prête mais pas moyen de me connecter au serveur. Le cyber de Maun ou j'avais fait la dernière actu a fermé pendant notre boucle au Botswana. Nous repartons demain pour une ballade dans le parc de Moremi, puis revenons a Maun car les parents de Nathalie reprennent leur avion vers la France. Tout se passe bien et nous nous régalons toujours.

26 Avril [email] : Nous sommes au Zimbabwe ou nous venons d'admirer les colossales chutes Victoria. C'est vraiment impressionnant. L'autobus malgache a chargé deux passagers supplémentaires avec bagages et part maintenant visiter la réserve de Hangwe. Tout va bien, tout le monde est en forme et les enfants, les parents et beau parents sont contents.

20 Avril [texto] : Nous avons un problème d'email... nous venons de survoler l'Okavango. Magnifique. Tout va bien.

Triangles bleu, portant un soleil jaune, et vert, séparés par une bande diagonale rouge à liserés blancs (1990)

En Namibie
15 Avril [email] : Nous avons quitté Etosha ce matin. Nous avons finalement vu pas mal d'animaux dont plusieurs groupes de lions : toujours aussi impressionnants ! [nous sommes dans] la ville de Tsumeb, alors que nous faisons route vers le Botswana...

13 Avril
[texto] : Nous sommes a la réserve d'Etosha, mais les pluies abondantes de ces derniers jours ont dispersées les bêbetes. On ne voit rien...

9 Avril [email] : Nous sommes dans le Nord de la Namibie à Opuwo, pour aller voir les chutes d'Epopa avant de redescendre vers le parc d'Etosha. Nous quitterons bientôt la Namibie car nous devons etre le 19 a Maun au Botswana pour acceuillir les parents de Nathalie qui viennent nous rendre visite. Nous avons eu notre premiere crevaison sur une mauvaise piste. Les cahots de la piste nous ont empeché de nous rendre compte rapidement que le pneu était a plat et il est complètement dechiré, foutu, HS. Cela fait cher la crevaison...

4 Avril
[email] : Nous sommes dans la cité balnéaire de la cote namibienne Swakodmund que nous quittons aujourd'hui. Nous allons vers le Nord et la skeleton Coast. Tout va toujours très bien et le voyage en Afrique australe nous enchante et nous frustre : il faudrait y passer encore plus de temps tant les paysages sont riches et les choses a voir nombreuses...

30 Mars
[texto] : Nous sommes à Winhoek, capitale de la namibie. Tout va bien, tout le monde est en pleine forme.

26 Mars [email] : Nous sommes en Namibie et retrouvons les grands espaces du desert comme en Mauritanie mais cette fois avec des pistes superbes et tres roulantes. Tout le monde est en forme...
 

Noir, jaune et vert (couleurs du drapeau de l'ANC), rouge, blanc et bleu (la république des Boers) (1994)

En Afrique du Sud (1 - 2)
21 Mars : Aujourd'hui nous sommes a Stellenbosh, la région des vignobles sud africains. Demain nous retourneons a CapTown pour assurer la voiture. Nous avons en effet enfin trouvé un assureur qui accepte de prendre en charge une "imported car". Nous roulons depuis le début sans assurance et j'avoue que je serai plus rassuré une fois ces formalités acomplies. Nous prendrons aussitot apres la route pour la Namibie et à nouveau le desert (cela faisait longtemos que OZ n'avait pas craboté dans le sable !)

Les copines17 Mars
: Nous quittons aujourd'hui Oudtshoord pour le cap des aiguilles, l'extrème sud de l'Afrique. Tout le monde est en pleine forme et nous nous régalons, ravis d'être de nouveau sur la route. L'afrique du Sud est confortable et facile à visiter : c'est les grandes vacances !

2 Mars
[email] : Bonne nouvelle, on a la voiture ! Une journée encore passée dans le port de Durban... Pour resumer "shipping is bore shit" et a éviter a tous prix. Beaucoup de temps, d efforts et d argent gaspillés !!! Je n'ai jamais été aussi heureux de tourner la clef de contact et entendre le doux ronronnement du moteur. On reprend la route vendredi pour la suite de l'aventure...
 
22 février
[email] : Nous sommes de retour a Durban, chez Sean et Stephanie qui nous laissent leur maison pendant leurs vacances. Nous devrions recuperer la voiuture cette semaine si le bateau n'est pas en retard. L'afrique du Sud, pays pourtant tres développé est très en retard pour les communications. Un seul opérateur sans concurent et le tel. et Internet sont tres chers. Les cybers etaient plus abondants et performants en Af de l'Ouest. Merci aux messages de soutien que nous recevons sur la boite e-mails : cela nous donne du courage et renforce notre patience, durement mise a l'épreuve dans cette aventure du shipping...
 
15 février [email] : Nous serons ce soir dans le Drakensberg, les montagnes qui bordent le Lesotho. Notre periple en Af. du sud se passe tres bien avec l'observation des animaux et la découverte de paysages somptueux. Je viens de voir sur mes mails que le container avec le 4X4 avait embarqué hier sur son cargo. On devrait avoir la voiture dans une quinzaine de jours. Ouf, nous avions bien cru devoir rentrer en France bredouilles et + tot que prevu. Heureusement cela semble s'arranger !
 
7 février [email] : Nous attendons toujours notre voiture. Notre transitaire semble vraiment se moquer de nous. Mais cela est une autre histoire que nous relaterons entièrement lorsqu’elle aura trouvé sa fin. [..] Pour le moment, afin de découvrir un peu mieux l'Afrique du sud, [..] nous louons une voiture et partons explorer le KZN, KwaZulu Natal, region du royaume Zoulou au nord de Durban
 
3 février : La voiture est encore, au jour d'aujourd hui au Ghana... Le bateau est sensé arriver à Tema aujour d'hui seulement. Nous en avons donc pour encore 2 semaines facile à attendre. Nous allons louer une voiture et commencer a nous ballader sans plus attendre. Le problème est que sans notre tente et notre materiel de camping, le budget d'un tel voyage n'est plus du tout le même ! Sinon, tout le monde est en forme. Nous logeons dans une auberge de jeunesse et rencontrons des tas de voyageurs sud africains et autres.
 
28 janvier [email] : Nous sommes a Durban, hébergés pour l'instant chez une amie française du frère de Nathalie (qui a vecu 3 ans en Afrique du sud). Heureusement car nos aventures dans le shipping de la voiture ne sont pas finies. Aux dernieres nouvelles, d'après Exel, le transitaire au Ghana qui s'est occupé de notre expedition par mer, la voiture est encore au Ghana car le bateau sur lequel elle aurait du être chargée samedi dernier a finalement, après 1 semaine de retard, annulé sa rotation au Ghana (you know, the harbour is VERY congested. Because of the war in Ivory coast). Elle doit etre chargée sur un autre bateau qui quitte (théoriquement) le Ghana dimanche prochain.
En attendant la voiture est sur le port, dans son container et nous avons un peu (beaucoup) peur des vols... Nous avions pris des billets d'avion pour l Afrique du Sud une semaine après le départ prévu de la voiture par mer mais visiblement cela n'était pas assez.
Nous voici a Durban pour encore quelques jours. C'est une ville plaisante et il y a la plage. Mais voici bientot un mois que cette aventure du shipping de la voiture nous occupe et nous commencons a saturer. Nous avons hâte de reprendre notre vie itinerante et nous demandons dans quel état nous allons récuperer le véhicule. Peut-être finalement aurait il été moins risqué de suivre la route vers le Sud ?
 

3 bandes horizontales rouge (sang des combattants de la liberté), jaune (or), vert (forêt), avec une étoile noire (liberté de l'Afrique) au centre (1957)
Au Ghana
20 janvier [email] : Nous quittons Tema et le Ghana samedi pour l Afrique du Sud. Nous arriverons dimanche 23 a Durban. La nous attendrons l'arrivee de la voiture. Comme, a ce jour, elle n a pas encore quitte le port de Tema, nous allons avoir du temps pour nous baigner dans l'Océan Indien !
Nous quittons avec regret notre ami Olivier et son accueil inestimable. Le voyage continue dans un autre hémisphere

 
7 janvier [email] : On n'a pas encore trouvé le bateau : en fait, l'expedition en container est assez complexe. Il faut un transitaire qui fait les demarches d'expedition et une compagnie qui a des bateaux. Demander (et attendre !) des devis, comparer les prix de tout ce monde (qui varient du simple au double). Ca devrait se décanter aujourd,hui...
 
5 janvier [email] : Nous sommes a la fin de la première partie de notre voyage. Nous cherchons actuellement a envoyer la voiture en afrique du sud. Par un coup de chance inouie, nous avons rencontre un francais expatrie qui nous a invite dans sa grande maison a Tema, le grand port de commerce d'Accra. Beaucoup de place, le silence, de l'eau a volonté : cela nous change des bivouacs ou de la petite chambre d'hotel que nous avions a Accra. Nous sommes comme des coqs en pate pour effectuer nos demarches.
 
2 janvier [email] : Nous sommes a Accra, capitale du Ghana depuis le 1er janvier. Nous sommes depuis Noel sur la cote du golfe de Guinee que nous comptions quitter apres les fetes. Tout se passait bien dans des conditions optimales : soleil, mer et cocotiers. Mais nous avons du venir a Accra des le premier janvier car Rose a fait un paludisme. Nous sommes venu consulter un pediatre qui a confirme le diagnostic. Avec le traitement approprie tout est rentre dans l'ordre en 12 heures. Elle est maintenent en pleine forme et court partout dans le cybercafe.
Nous allons a present nous renseigner des demain (ici le 2 est aussi ferié)pour l'envoi de la voiture (et de ses passagers) vers l'Afrique du Sud. De joyeuses heures en perspectives sur les docks d'Accra.
 
23 décembre [email] : Nous sommes au Ghana, a Kumasi. Le voyage se passe toujours tres bien et nous approchons du golfe de guinee ou nous serons pour le nouvel an. Le Ghana est un pays tres different de ceux que nous avons vu jusqu'a présent : il est anglosaxon. L'ordre et les bandes blanches sur les routes, la courtoisie des gens sont reposants apres le joyeux bordel du Mali et du Burkina. Tout le monde va bien. Je suis tres en retard dans le récit de notre voyage...
2 bandes horizontales rouge (révolution) et verte (ressources minérales) avec au centre étoile dorée (guide de la révolution) (1984)
Au Burkina Faso
12 décembre [email] : "Nous sommes à Bobo Dioulasso, dans le sud du Burkina avant de poursuivre vers le Ghana. Nous avons trouvé ici des decos de noël et cédé aux pressions de Léa et acheté un petit sapin en plastique : une chose en + à caser dans la voiture !"
 
7 décembre [email] : "Nous sommes à Ouagadougou depuis samedi. Avec le WE, nous n'avons récupéré les visas pour le Ghana que cet après-midi. Nous nous reposons donc dans la capitale du Burkina avant de partir vers le sud, Bobo et Banfora dès demain matin, mercredi. Nous avons opté pour le ghana, non prévu au départ, car au cours de nos rencontres avec des voyageurs, nous avons eu de bons échos de ce
pays. Nous allons donc voir sur place
. "
 
5 décembre [email] : "Nous sommes à Ouagadougou, capitale du Burkina. Nous prendrons demain lundi le visa pour le Ghana puis nous partons vers le sud et le Ghana"
Lire l3 bandes verticales verte, jaune et rouge (couleurs africaines) (1961)
Au Mali
30 Novembre : Nous effectuons à la douane de Hombori et à la gendarmerie de Boni les formalités de sortie du Mali. De Boni, nous suivons une piste qui file à travers la brousse vers le Sud et le Burkina Faso...
 
19 novembre [email] : "Nous quittons Bamako et son cyber performant sans avoir eu le temps de nous occuper des films. Ce sera pour plus tard. Nous changeons nos plans et envisageons de passer par le Ghana. mais on a pas de guide sur le Ghana"
 
17 novembre [email] : "Nous sommes a bamako depuis hier matin et nous sommes très occupes par differentes choses : recuperer le visa pour le burkina, faire l'entretien et le nettoyage de la voiture (et de l'equipage, et visiter cette bopurdonnante ville, son marche,...Nous reprendrons la route demain ou apres demain pour visiter le nord du mali (mopti et le pays dogon), cette fois sans nos compagnons de voyage. Apres la Mauritanie, chacun poursuit son voyage"
 
10 novembre [email] : "Au Mali où nous sommes depuis hier. Nous sommes arrivés ce matin à Kayes et prenons la route pour Bamako où nous devrions arriver dans 8 jours environs. Je pense que ce sera plus facile d'envoyer des nouvelles de la bas.
Nous avons quitté le désert mauritanien et sommes arrivés en afrique noire.
Cases et baobab remplacent dunes et dromadaires...Mais surtout, nous retrouvons de la nourriture et de l'eau en abondance : le voyage va devenir un peu plus confortable !
Tout va toujours bien pour nous et nous sommes tous les 4 en pleine forme"
Vert avec croissant et étoile jaunes au centre (1959)
En Mauritanie
24 octobre [email] :" Des nouvelles de Mauritanie. Pays desertique et rude avec des villes minuscules. C'est vraiment l'Afrique : belle et sauvage. Un pays en plein Sahara. Acces aux cyber cafés difficiles et réseau GSM (pour les textos) inexistant. Nous sommes entrés le 14 octobre en Mauritanie et avons quitté Nouadhibou le 15. Nous sommes depuis sur les pistes, dans le desert, en total autarcie. Nous sommes arrives aujourd'hui a Atar. Tout va toujours bien.
Oz a eu une bosse dans les dunes en roulant sur une plaque a sable, celle ci a heurte la calandre et abimé le ventilateur. On a fait une réparation de fortune et on verifie demain si cela necessite une plus grosse réparation. Mais tout le monde va bien et les filles semblent toujours contentes de voyager. Nous reprenons la route demain ou apres demain. Prochaine etape, le Mali."
Pentacle vert sur fond rouge (descendants du Prophète) (1915)
Au Maroc
12 octobre [email] : "Nous sommes dans un cyber café à Laayoun. Débit catastrophique à 0,0001 kb/s. J'ai vu que nous avions plein de messages reçus dans la boite du site mais je ne peux pas y répondre cette fois ci sous peine de rester dans ce cyber pendant l'année qui vient. Pour un prochain accès, plus rapide, je m'y colle. Les galeries sont également pour plus tard. Nous continuons la route vers le Sahara. Nous devrions être en Mauritanie après demain. La chaleur commence à être ecrasante. Tout va bien."
 
4 octobre [email] : "Les journées passent trrès vite et nous sommes très occupés par les filles..."
2 octobre [texto] : "Nous quittons l'Atlas pour Ourzazate"
27 septembre [19h41]: "Tout va toujours très bien. On a quitté Algesiras hier matin et débarqué à Tanger.
Dès l'arrivée, la douane était bien africaine et le bazard régnait. Deux heures de paperasses + tard nous avons pris la route. Nous avons passé la nuit dans une forêt d'eucalyptus à l'Est de Larache. Nous sommes aujourd'hui à Meknès.
Les filles sont très très sages en voitures et encaissent très bien les km.
Notre vie de nomade s'organise. Les marocains sont gentils et acceuillant
"

• 24/09 : Arrivée à Bilbao (d'après Véro qui l'a dit à Laeti qui me l'a dit...)
• 22/09 : départ du Mans
• 21/09 : Oz quitte Paris, elle a été vue sur l'autoroute A10 en direction du Sud. (d'après Philippe, entendu au café)


  Avant le voyage, la préparation (Janvier 2004 au 21 Septembre 2004!)